Купить СНПЧ А7 Архангельск, оперативня доставка

crosscheckdeposited

Ordre de Genre, Ordre Sexuel et Antisémitisme la Convergence des Extrêmes dans les Mouvements D’opposition à la Loi Sur le « Mariage pour Tous » en France en 2014

DOI: http://dx.doi.org/10.15603/2176-1078/er.v30n1p93-109

https://www.metodista.br/revistas/revistas-ims/index.php/ER/index 

downloadpdf

Natacha C. Osorovitz1 & Fabrice Teicher2

 

Résumé: En 2013 et 2014, plusieurs centaines de milliers de personnes défilent en France contre la loi sur le « mariage pour tous ». Cette mobilisation voit s’associer des courants aux préoccupations très éloignées, notamment autour d’ennemis communs, principalement juifs, lesbiennes et gays. Cet article vise à comprendre l’articulation entre antisémitisme, racisme, antiféminisme et homophobie qui structure la résistance à l’égalité des droits. En quoi, et dans quelle mesure, les convergences entre antisémitisme et homophobie durant ces manifestations sont-elles représentatives d’une très ancienne perméabilité entre les deux idéologies ?  Pour le comprendre, nous analyserons la  circulation des idées et les réseaux qui les diffusent, particulièrement en 2014, année marquée par la cristallisation d’une convergence des extrêmes idéologiques qui redessine le paysage politique français.

Mots-clés: Antisémitisme; Racisme; Antiféminisme; Homophobie

 

Resumo: Em 2013 e 2014, centenas de milhares de pessoas desfilam na França contra a lei sobre o  “mariage pour tous” (casamento para todos). Nesta mobilização constata-se a associação de correntes com preocupações muito distanciadas, notadamente em torno de inimigos comuns, principalmente judeus, lésbicas e gays. Este artigo visa compreender a articulação entre antissemitismo, racismo, antifeminismo e homofobia que estrutura a resistência à igualdade de direitos. Em que, e em que medida as convergências entre antissemitismo e homofobia durante estas manifestações são representativas de uma antiga permeabilidade entre as duas ideologias? Para compreendê-lo nós analisaremos a circulação das ideias e as redes que as difundem, particularmente em 2014, ano marcado pela cristalização de uma convergência de extremos ideológicos que redesenham a paisagem política francesa.

Palavras-chave: Antissemitismo; Racismo; Antifeminismo; Homofobia

 

1 Sociologue, chercheuse associée au Centre en études genre de la Faculté des sciences sociales et politiques – Université de Lausanne, Suisse et membre du LEGS Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis / Paris Ouest Nanterre La Défense. Ses travaux portent sur le rapport entre genre et sexualité. Elle mène actuellement une recherche sur les formes de sociabilité des femmes en situation carcérale. Elle est l’auteur de Se dire lesbienne, vie de couple, sexualité, représentation de soi (Payot, 2013 [1er de. 2010]). Elle a co-dirigé des ouvrages et écrit de nombreux articles dont les plus récents : « La part de l’anthropologie clinique dans le processus de subjectivation des hommes auteurs de violence conjugale », in Ludovic Gussot (dir.), Le corps en lambeaux. Violences sexuelles et sexuées faites aux femmes, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, à paraître en juin 2016 ; 2015, en collaboration avec Gabriel Girard, « L’appropriation d’une sexualité minorisée », revue Interrogations, http://www.revue-interrogations.org/L-appropriation-d-une-sexualite. E-mail: natacha.chetcuti@orange.fr
2 Historien de formation, a consacré sa maîtrise d’Histoire Contemporaine à « l’affaire Garaudy dans la presse nationale française » à l’université Paris 1. Depuis 2005, il préside l’association Passeurs De Mémoires qu’il a créé et qui diffuse du matériel et des activités pédagogiques sur les génocides du XXe siècle, en France et à l’étranger. De 2006 à 2011, il est coordinateur du service pédagogique du Mémorial de la Shoah. Fabrice intervient dans différents cadres (conférences, formations) sur les questions de concurrence et convergences des mémoires, l’antisémitisme (particulièrement sur internet) et le négationnisme. Il est l’auteur de différents articles parmi lesquels la notice du film L’antisEmite, de Dieudonné, pour le 7e volume de l’Encyclopédie de l’Antisémitisme du centre de recherches sur l’antisémitisme de l’université de Berlin (2014), et « L’accueil des groupes au Mémorial de la Shoah » dans la Revue d’Histoire de la Shoah (n°193, 2010). Il est également l’auteur d’un ouvrage de dialogue judéo-arabe, Si Loin, si proches (Albin Michel, 2006).

 

Literatura Citada

ADORNO T et HORKHEIMER M. Dialektik der Aufklärung, Philosophische Fragmente, Francfort s/Main: Fisher Taschenbuch, 1969.

ALLAL M. Antisémitisme, hiérarchies nationales et de genre : reproduction et réinterprétation des rapports de pouvoir, Raisons Politiques, 2006, n°24, p. 125-141.

AMSELLE J.L. Les nouveau Rouges-Bruns, Le racisme qui vient, Paris: Lignes, 2014.

BERENI L. et TRACHMAN M. Le genre, théories et controverses, Paris: PUF, 2014.

BOLTANSKI L. et ESQUERRE A. Vers l’extrême, Extension des domaines de la droite, Paris: Editions Dehors, 2014.

BRUNETEAU B. L’âge totalitaire ; idées reçues sur le totalitarisme, Paris: éd. Cavalier Bleu, 2011.

CHETCUTI N. (a) “Théories de genre” et normes sexuelles : l’écho d’une polémique en milieu scolaire, Poli Politique de l’image, Sexe en Public, n°9, p. 90-97, 2014.

CHETCUTI N. (b) Quand les questions de genre et d’homosexualités deviennent un enjeu républicain, Les Temps Modernes, n°678, p. 241-254, Avril-Mai 2014.

FAVRET-SAADA J. et CONTRERAS Josée. Le Christianisme et ses juifs (1800-2000), Paris: Le Seuil, 2004.

GROSS M. Le rapprochement du Grand Rabbinat et de l’Eglise catholique contre «la théorie du genre»: union sacrée ou stratégie politique? Sextant, Habemus gender! Déconstruction d’une riposte religieuse, D. Patternotte, S. Van der Dussen, & V. Piette (Eds.), Vol. 31, p. 145-158, Bruxelles: Editions de l’Université de Bruxelles 2015. 

IGOUNET V. Histoire du négationnisme en France, Paris: Le Seuil, 2000.

JOLY L. L’Antisémitisme de bureau. Enquête au cœur de la préfecture de police de Paris et du commissariat général aux questions juives (1940-1944), Paris: Grasset, 2011.

KANDEL L (sous la dir.). Féminismes et nazisme, Paris: CEDREF, Publications de l’Université Paris 7 Denis-Diderot, 1997.

LE RIDER J. Le Cas Otto Weininger. Racines de l’antiféminisme et de l’antisémitisme, Modernité viennoise et crises de l’identité, Paris: PUF Quadrige, 2000 [3ème ed.].

MAYER N, MICHELAT G, TIBERJ V, et Al., « Un refus croissant de l’autre », dans la La lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie, Commission consultative des droits de l’homme, Paris: La Documentation française, p. 155-206, 2013.

MAYER N. Sociologie des comportements politiques, Paris: Armand Colin, 2010. http://dx.doi.org/10.3917/arco.maye.2010.01

PERREAU B. The political economy of “marriage for all”. Contemporary French Civilization, vol. 39, no. 3, p 351-367, 2014. http://dx.doi.org/10.3828/cfc.2014.21

POLIAKOV L. Histoire de l’antisémitisme, Paris, Calmann-Lévy, 1955, 4 vol.

RODRIGUE A et BENBASSA E, Une Histoire des Juifs sépharades: De Tolède à Salonique, Paris: Le Seuil, 2002.

SANOS S. The Aesthetics of Hate, Far-Right Intellectuals, Antisemitism, and Gender in 1930s France, Stanford California: Stanford University Press, 2013.

SCHLAGDENHAUFFEN R. Triangle rose: la persécution nazie des homosexuels et sa mémoire, Paris: Autrement, 2011.

SORAL A. et NAULLEAU E., Dialogues désaccordés, Paris: Blanche / Hugo & Cie, 2013.

TAMAGNE F. Mauvais genre ? Une histoire des représentations de l’homosexualité, Paris: EDLM, 2001.

THALMANN R (sous la dir.). Femmes et fascismes, Paris: Editions Tierce, 1986.

TAGUIEFF P-A. La Nouvelle Judéophobie, Paris: Mille et une nuits, 2002.

VOLKOV S. Antisemitismus und Antifeminismus : Soziale Normo der kultureller Code, in S. Volkov (dir.)., Das jüdische Projekt der Moderne : zehn Essays, Munich: Beck, p. 62-81, 2001.

WIEVIORKA M. La tentation antisémite. Haine des Juifs dans la France d’aujourd’hui, Paris: Robert Laffont, 2005.